«

»

Juin
09

« Payer pour voter ? Non au retour du suffrage censitaire ! Oui à la démocratie !

1 vote = 4 € pour voter à la primaire ! Non au retour du suffrage censitaire !

Tous les Français sont invités à participer à la primaire de la droite et du centre à l’automne prochain ! Tous ? Non ! Seulement ceux pour qui dépenser quatre euros (deux euros pour chacun des deux tours) ne représente rien… Or, dans un pays qui compte 9 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, cela exclut une bonne partie du corps électoral !

Depuis quand doit-on payer pour exprimer son opinion ? 4 euros pour participer à ce troisième tour caché de l’élection présidentielle ! Cela ne parlera pas ou peu aux candidats de cette primaire, mais cela représente plus de dix baguettes de pain achetées chez Lidl… Pensez-vous que tous vos concitoyens puissent passer à côté d’un tel pouvoir d’achat ? Alors certes, les esprits cyniques diront que ceux-là ne sont pas vos électeurs… Mais vous qui aspirez à rassembler la France et les Français, vous devriez entendre cet argument. Votre primaire gagnerait à être proposée à titre gracieux. Quitte à ce que les volontaires fassent un don…

suffrage censitaire franceCar selon l’article 3 de la Constitution, « sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques ». Il n’est pas mentionné de frais d’inscription… Alors, certes, vous répondrez que rien ne nous oblige à participer à cette primaire si l’on n’en accepte pas les règles ! Mais pourquoi devrions-nous laisser les autres (ceux qui peuvent et veulent dépenser 4 euros) décider pour nous ?

Ainsi, faire payer tous les potentiels électeurs est strictement antidémocratique et anticonstitutionnel ! Je demande donc au Président du Conseil Constitutionnel ainsi qu’au Défenseur des Droits de se saisir de cette affaire ! Il en va des principes mêmes de notre démocratie et de notre République !

 Un outil au service de l’exclusion

Quant à ceux qui rétorqueraient que la gauche l’a déjà fait en 2011… C’est tout à fait vrai ! Et cela était tout aussi immoral ! Encore que la somme demandée à l’époque, 1 euro, pouvait s’apparenter à une somme symbolique, inscrite dans notre jurisprudence.

Mais devoir s’acquitter de quatre euros dans un pays où plus de la moitié des foyers n’est pas imposable, est un outil au service de l’exclusion qui, par ailleurs, contribuera à élargir, encore un peu, le fossé entre citoyens et politiques…

A-t-on vu aux États-Unis les citoyens payés pour participer aux primaires, républicaines ou démocrate ? Non ! Pourquoi la France, prétendu pays des Droits de l’homme le ferait-elle ? Mais vous avez raison, aux États-Unis, le système politique américain est bien différent. La preuve, le scrutin est en partie proportionnel alors qu’en France, jusqu’à présent, 1 vote = 1 voix. Enfin, désormais, il faudra dire 1 vote= 4 euros !

Enfin, savoir que ces primaires bannissent le vote par procuration, alors même que 280 000 électeurs l’ont utilisé lors de la dernière élection présidentielle, est une autre source d’exclusion pour toutes les personnes en situation de handicap qui ne pourront pas se déplacer, les 20 et 27 novembre prochain, jusqu’à l’un des 10 337 bureaux de vote prévus…

Est-ce la démocratie que nous voulons ? Si vous répondez « non », signez cette pétition ! (elle n’est pas payante !) »

Fait à Marseille, le 31 mai 2016.

Michel Callamand, simple citoyen